agilite et organisation dans sa vie

Améliorer sa vie de famille : vive l’approche agile !

Vous souhaitez apporter un peu de cadre dans votre vie ? Permettre à vos enfants d’être plus responsables d’eux-mêmes et ne plus avoir à tout leur dire ?
Découvrons ensemble comment l’approche agile pour vous aider vous et vos enfants. Voici 4 points de l’Approche agile pour améliorer sa vie de famille.

1. Une équipe et des personnes responsables, pour améliorer sa vie de famille

L’approche agile et son manifeste mettent en avant un point très important : l’autonomie des équipes.

Qui dit autonomie, dit équipe responsable.

Et si on laissait nos enfants être responsable d’eux-mêmes.
Dés tout petit (quand on suit les principes Montessori), nos enfants peuvent devenir de plus en plus responsables de ce qu’ils doivent faire à la maison :

  • Que ce soit pour se laver les dents
  • S’habiller
  • Faire ses devoirs

Plutôt que dire quoi faire, et comment faire à nos enfants, laissons-les faire, laissons-les demander comment faire, s’ils sont bloqués.

En entreprise, une équipe responsable saura s’auto-organiser pour atteindre les objectifs qu’elle s’est elle-même fixée.
Et si on arrivait à faire de même à la maison ?

2. Un cadre pour bien s’organiser

SCRUM fait partie de ces approches agiles qui est de plus en plus utilisée en entreprise.
Pour faciliter la création d’un produit, les créateurs de cette approche ont proposé de mettre un cadre, un rythme qui se répète : les itérations.

Une itération, qu’est-ce ?

C’est un rythme, comme les secondes, les minutes et les heures rythment une journée.
Un rythme où l’on doit avoir fini ses objectifs : ce que l’on a prévu en début d’itération.

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu  Être meilleur avant tout : se battre contre nos émotions

Bien souvent, il s’agit de deux ou trois semaines.
A chaque fin d’itération, l’équipe a un livrable, quelque chose à montrer au client ou en interne.

Plus le rythme est court, plus on peut évaluer, mesurer ce qui a été fait, pour mieux faire la prochaine fois.

L’appliquer à la maison

Comment l’appliquer à la maison pour améliorer sa vie de famille ?

Dès que nos enfants entrent à l’école, le rythme qui est presque imposé c’est la semaine, vous ne trouvez pas ?
Avant, quand votre enfant est plus jeune, vous pouvez fixer ce rythme sur quelques jours, ou bien deux semaines :

C’est à vous de trouver le rythme qui vous convient, qui convient à vos enfants, à toute votre famille.

Et concrètement ?

Vous fixez un rythme d’une semaine, par exemple.

Vos enfants, votre conjoint-e et vous-même, tout le monde se fixe des objectifs pour la semaine.
Et en fin de semaine, on regarde ce qui a été fait.

Pour les enfants, ça peut être leurs devoirs, passer l’aspirateur, aider à cuisiner le mercredi, à eux aussi de proposer.

Ce n’est pas aux parents d’imposer ce que les enfants doivent faire : chacun s’écoute !

3. Mettre en place des rituels

rituel et planification
Photo by Patrick Perkins on Unsplash

Les rituels étaient déjà bien pratiques pour aider vos enfants à se coucher, n’est-ce pas ?
Et si on les utilisait aussi pour améliorer sa vie de famille, dans un esprit Kaizen ?

En entreprise, chaque itération est rythmée par deux rituels :

Le point quotidien

Se voir juste avant midi pour se dire :

  • Ce que l’on a fait depuis hier
  • Où l’on en est en ce moment
  • Ce qui est à faire pour le lendemain
Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu  3 astuces pour savoir dire non, à ses enfants et à ses salariés

Cela va permettre à tout le monde d’être au courant de l’avancée de chacun.
Le but ici n’est pas de rendre des comptes : il s’agit d’informer les autres membres de son équipe d’où on en est.

Il s’agit bien d’un point entre membres de l’équipe, sans le dirigeant, ou la dirigeante, sans le-la responsable.

A la maison

Lorsqu’on est à la maison, il est un peu plus difficile de faire le point le midi : les enfants sont à l’école.
Et puis, avant c’est un peu pareil, les enfants sont soit à la crèche, soit chez la nourrice.

Vous pouvez par exemple faire un point tous ensemble le soir, en arrivant, juste après la période jeu défouloir d’émotions.

Ici, attention, la tentation peut être grande de demander à ses enfants, en leur demandant de rendre des comptes !
C’est bien mieux si tout le monde dit où il en est, sans jugement : oui, même vous, les parents !

Le point de fin de semaine

Une fois l’itération finie (la semaine écoulée), cherchez toujours à vous améliorer (améliorer sa vie de famille). Comment ?
En faisant le point sur ce qui a été fait sur la semaine passée :

  • Dans ce qui a été réussi par la famille, est-ce que certains points peuvent être retenus et répétés ?
  • Pour des points qui n’ont pas été finis, pas réussis, posez-vous la question : comment aurions-nous pu faire mieux.

C’est un moment d’échanges, et de bienveillance, pas de jugement, ni de pointage du doigt !

4. Gérer ses priorités

Une itération, surtout s’il s’agit de la semaine, ça passe vite, très vite.
Il est très tentant de se dire : oh tant pis, je ne fais pas, de toute façon, je verrai ça la semaine prochaine …

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu  Le livre à lire pendant la grossesse, quand on est papa : Mode d'emploi de mon bébé

Le risque ?
C’est de toujours repousser au lendemain.
Résultat des courses : la procrastination s’installe petit à petit.

Comment alors réussir à être satisfait de son itération, et tout de même avancer dans ses tâches à faire ?

La loi de Pareto

Si je vous disais que sur 10 tâches à faire, seules 2 à 3 max sont vraiment prioritaires dans la semaine, que feriez-vous ?
Vous les feriez en premier. Comme ça vous seriez déjà satisfait de votre avancement.

En organisant ses tâches pour faire en premier ce qui est vraiment important (même si vous avez beaucoup de choses à faire dans la semaine), cela va vous soulager, vous rassurer (c’est aussi une astuce pour gagner du temps dans la semaine).
Vous vous assurez déjà de respecter vos engagements.

Puis, en l’apprenant à vos enfants, ils vont prendre l’habitude, petit à petit, de prioriser leurs tâches, et se focaliser en premier sur les choses importantes à faire.

 


Et vous, qu’en pensez-vous ? Vous avez déjà mis en place des principes de l’approche agile dans votre famille ?

 

 

Partager l'article
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
    17
    Partages
  • 17
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *