client insistant

Que faire quand un client devient très insistant ?

Vous voilà à peine rentrer chez vous qu’un de vos clients appelle. Oh non, ça va encore durer des heures … Comment réussir à bien gérer un client trop insistant ?

Un client qui en demande trop

Le client commence à parler, parler, et au lieu de 5 minutes comme prévu, vous vous retrouvez à parler avec lui durant toute la soirée.
Vous n’avez pas vu les enfants de la soirée, et en plus, vous n’avez pas encore mangé.

Votre conjoint-e est très en colère, vous aviez pourtant promis d’être présent-e ce soir … “Ça commence à bien faire”.

Comment en êtes-vous rendu à parler à vos clients quasi tous les soirs ?
Vous vous étiez pourtant promis que tous les soirs, c’était pour votre conjoint-e et vos enfants !

Un client qui fait vivre la boutique

Oui, mais voilà, ce client, ce n’est pas un client anodin : c’est l’un de vos clients historiques. C’est grâce à lui que tout a commencé, ou que votre croissance est là, ou que …
Oui, il existe bien des explications du pourquoi ce client vous appelle ce soir, alors que vous ne le souhaitiez pas.

Et ces excuses, votre conjoint-e commence à en avoir marre ….Il va falloir que ça change nous dit-il-elle.

 

Oui, très bien mais comment ? Au risque de perdre notre client, de le mettre en colère ?

Apprendre à exprimer ce que l’on souhaite

Le plus dur, ici, est de savoir dire non.

Dans notre éducation française, savoir dire non est souvent mal perçue. On a peur :

  • de déranger,
  • de blesser la personne,
  • d’être mal vu-e,
  • d’être rejeté-e,

Alors, on reste gentil, et on accorde à ce client ce qu’il souhaite.

Thomas d’Assembourg nous invite alors à Cessez d’être gentil, il faut rester vrai. En réussissant cette étape d’exprimer ce que l’on est, on respecte une personne très importante : nous même.
Et si l’on commence par se respecter, on arrive à respecter tout le monde.

Car à force de se laisser dévorer par les besoins des autres sans prendre notre place, et reconnaître nos propres besoins, nous tendons à disparaître.

Y aller progressivement

Alors, commençons par dire non à notre client insistant, chronophage :

  1. Non, je ne peux pas rester 2 heures tous les soirs avec vous
  2. Non, je ne peux pas rester tous les soirs avec vous
  3. Non, je ne veux pas rester avec vous une fois par semaine
  4. Non, je ne veux pas recevoir d’appels le soir, après 18h30

L’essentiel ici est de ne pas être trop brutal avec son client.
Si on ne répond plus, tout d’un coup, à tous ses appels le soir, alors qu’il en avait l’habitude. Il est dans son droit de se demander pourquoi ce changement, soudain.

Ne pas avoir peur du conflit

Souvent, ce qui va nous retenir de lui en parler : c’est la réaction de notre client. On préfère soit ne rien faire et dire à notre client (et continuer à nous plaindre), ou bien faire, mais trop rapidement.

Avec cette peur du conflit, de la réaction de notre client, on va créer un trouble dans la relation.
C’est sûr que réagir rapidement amènera un changement, un vrai, mais avec quelle(s) conséquence(s) ?

Il se peut qu’en prenant son courage à deux mains, en annonçant à notre client qu’on ne souhaite plus échanger le soir, avec des explications claires (sans tomber dans la justification), il ne réagisse pas mal. Vous pourriez être surpris-e !

Il pourrait naturellement vous répondre : très bien, il fallait me le dire, je ne savais pas que vous aviez une famille, que vous souhaitiez vous organiser autrement, …

Que faire si le conflit est inévitable ?

Et voilà, vous lui avez annoncé, et … votre client refuse cette nouvelle relation, et menace de partir.
Que faire ?

Un conseil ? Ne tombez pas dans le piège de la manipulation affective !

Si vous expliquez clairement le pourquoi, et que vous ne changerez pas pour autant, c’est au client de décider, pas à vous, de changer.

Et puis, il faut mettre dans la balance la famille : qu’est-ce qui est le plus important pour vous ?
C’est à vous de le définir, à personne d’autre !

 

Vous serez alors plus à l’aise face à vos clients, et vous accepterez plus facilement vos choix.
Et si un de vos clients ne veut vraiment pas, il s’agit peut être d’un client toxique (nous en reparlerons dans un prochain article)  …

 

Et réussir à lâcher prise face à ces clients chronophages vous aidera à aller mieux, pour vous, votre famille, et vos autres clients.

 


Et vous, vous gérez comment vos clients trop insistant ? Pas trop compliqué à la maison à cause de ça ?

 

 

Partager l'article
  •  
  •  
  •  
  •  
  • 3
  •  
  •  
  •  
    3
    Partages
  •  
    5
    Partages
  • 2
  •  
  •  
  • 3

2 commentaires sur “Que faire quand un client devient très insistant ?

  1. Hello,
    Je connais plus ou moins ce genre de situations : j’ai des clients dont je n’arrive pas à canaliser le flot de parole et ça dure… des heures !!!
    Je me suis dictée comme règle de ne pas décrocher le télephone pendant les repas où je suis avec mon p’tit gars? C’est déjà bien et ça montre à mon loustique qu’il est plus important que ce jouet pour grande personne qui sonne.

    Bien à toi

    1. Bonjour Caroline

      Oui, les clients bavards, dur dur de les arrêter.
      Tu as tenté de leur proposer une fin avant même de commencer la conversation ?

      Nous avons le même principe que toi à la maison : pas de téléphone à table, mais si ça sonne.

      Au plaisir
      Evan

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *