les limites du baton de parole 2-min

Les limites du bâton de parole – Des règles à établir

Vous avez décidé de commencer à utiliser le bâton de parole en famille. Mais vous découvrez rapidement qu’il existe des limites au bâton de parole.
Voyons ensemble quelles sont ces limites et comment éviter l’abandon du bâton de parole.


Les limites du bâton de parole

Bien que le bâton de parole ait des avantages reconnus (que je vous parlais dans un des derniers articles), son utilisation continuelle peut avoir certaines limites :

  • le choix d’un bâton bruyant peut agacer
  • l’utiliser tout le temps peut fatiguer
  • la volonté d’imposer son point de vue en insistant pour avoir la parole

Et cela peut générer de la frustration, de la colère, et de l’agacement.

Résultat des comptes : on abandonne l’utilisation du bâton de parole, alors qu’on était très motivé-e au début.

Et c’est sûr, le bâton de parole peut avoir des limites, surtout lors d’une conversation, d’un échange :

  • doit-on se passer le bâton de parole à chaque fois que l’on souhaite prendre la parole ?
  • crée-t-on un temps de parole où le bâton ne sert plus ?

Ce qui est sûr c’est qu’il peut vite y avoir des limites, et qu’il faut rapidement trouver des solutions.

Des pistes de solution pour améliorer l’utilisation du bâton de parole

Non non, n’abandonnez pas l’utilisation du bâton de parole.
En mettant en place des règles simples, vous pourrez améliorer son utilisation, et son adhésion à la maison, et même en entreprise.

L’utilisation de règles

Par exemple, vous pourriez mettre en place une règle indiquant qu’au bout de trois appels pour utiliser le bâton de parole, on doit arrêter d’appeler, d’émettre le bruit strident d’appel.

(ouf, ça va apaiser vos oreilles).

Ou bien, n’utilisez pas de bâton de parole qui va émettre de bruit.
Mais alors comment respecter la demande de prise de parole d’un membre de la famille ?

Une astuce qui a bien fonctionné chez nous, avec Choub’, c’est d’apposer sa main sur l’avant-bras de la personne a qui l’on souhaite parler.

Et puis, pourquoi ne pas sinon utiliser une méthode qu’on apprend à l’école ?
Et oui, levez le doigt en attendant qu’on nous donne la parole. Ça fonctionne bien … si l’on respecte aussi des règles (toute personne qui lève le doigt doit pouvoir prendre à un moment la parole).

Ne pas trop en faire

Quand on commence à utiliser un outil, on a envie de l’utiliser en respectant toutes les règles proposées.
On se veut le-la plus assidu-e …

Et on va alors rapidement s’essouffler, être déçu-e, ne pas tout réussir.

L’utilisation du bâton de parole ne fonctionne pas pour l’instant, pas de panique ! Vous testerez une prochaine fois.
Vous étiez peut-être fatigué-e, pas prêt-e pour son utilisation maintenant …

Comme lorsqu’on tombe de cheval, il faut retenter, pour s’habituer, pour apprendre et réussir à la fin, à sa façon.

Et après ?

Il se peut qu’après un certain vous n’utilisiez plus le bâton de parole à la maison. Est-ce que ça veut dire que vous avez échoué dans son utilisation ?

Non, heureusement non.

Il se peut très bien que votre famille ait pris l’habitude de ne plus se couper la parole et de s’écouter.
Cela démontrera alors que vous n’avez plus besoin de cet outil, et que cela est devenu une habitude dans votre famille.

Et c’est là tout le but de l’utilisation d’outils comme le bâton de parole : nous permettre de nous aider à nous améliorer.
Il ne faut pas s’obliger à prendre le bâton de parole tout le temps, alors que tout le monde s’écoute.

De temps en temps, enfin, il arrive que l’on est tellement pris dans notre conversation que l’on se met à couper la parole, sans intention de le faire.
Et souvent, dans ces cas-là, c’est nos enfants qui ont tôt fait de nous rappeler à l’ordre :
Papa, tu peux prendre le bâton de parole, s’il te plaît ?

Une preuve de réussite de l’apprentissage du bâton de parole, vous ne trouvez pas ?!


Et vous, vous avez rencontré des limites dans l’utilisation du bâton de parole ?

Partager l'article
  •  
  •  
  •  
  •  
  • 2
  •  
  •  
  •  
    2
    Partages
  •  
    4
    Partages
  • 2
  •  
  •  
  • 2

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *