3 astuces pour savoir dire non

Mes 3 grandes peurs, moi, parent entrepreneur

Nous avons toutes et tous des peurs avec lesquelles nous vivons tous les jours. Peur de ne pas bien faire, peur de soi-même, peur du jugement, … Aujourd’hui, je souhaite vous partager ici mes 3 grandes peurs que j’ai en tant que parent entrepreneur.

Peur d’être un bon parent, une bonne mère, un bon père

Comme tout parent, on souhaiterait qu’il existe un manuel qui nous dit quoi faire, comment le faire, à n’importe quel moment.
C’est sûr, il existe des modes d’emploi techniques pour appréhender l’entretien de son bébé, le lavage, le séchage, etc … mais même avec les livres, il n’existe pas à proprement parlé de mode d’emploi universel pour éduquer nos enfants.

Pourquoi ?

Chaque enfant est unique, chaque famille est unique

A chaque famille, nous avons déjà des différences de vécu, de passé, d’éducation des parents …
A cela se rajoute le caractère unique de chaque enfant.

Chaque enfant est unique, et ce n’est parce que l’on a eu un enfant de tel caractère que le second ou le troisième aura le même caractère.
Cela fait partie des charmes d’avoir plusieurs enfants.

A chacun donc, une éducation adaptée.

Des éducations à oublier, un nouveau monde à créer

Depuis la naissance de Choub’, j’ai complètement changé mon point de vue sur l’éducation.
J’ai refait, comme beaucoup de parents, le sketch de Florence Foresti (avant j’avais des principes).

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu  Bonus 1 - Top 6 des livres pour que mon enfant réussisse son entreprise et sa vie !

Toute cette vieille éducation, basée sur l’autorité suprême du père et de la mère, je l’ai balayée d’une seule main, et je me suis ouvert à l’éducation positive.

Appréhender le changement

Et comme tout changement dans une entreprise, il faut l’accompagner.

On est par moment pétri de doutes. On se pose des questions du genre :

  • Est-ce que je fais bien ?
  • Suis-je dans le vrai ?
  • Ne vais-je pas engendrer un enfant roi ?
  • ….

Une peur qui est toujours présente

Et même si cette peur s’atténue avec le temps (toutes les jours, toutes les semaines, j’ai des “preuves” de Choub’ que notre éducation va dans le bon sens, qu’elle apportera du bon pour nos enfants), elle est toujours là.

Avoir peur du manque de temps passé avec ses enfants

peur du manque de temps
Photo by Kevin on Unsplash

Que ce soit durant la création de son entreprise, ou bien après, nous avons tendance, nous les parents entrepreneurs, à passer beaucoup de temps pour notre entreprise.

Et bien des fois, ça a causé des échanges avec ma femme. Elle me reprochait le fait que l’on ne se voyait pas assez. Et elle avait bien raison.
Je travaillais, dans ma première entreprise, quasiment 60 heures par semaine les deux premières années.

J’ai beaucoup diminué à la naissance de mon enfant, fort heureusement.
Cependant, j’étais encore pris dans l’engrenage du rythme dingue que j’avais créé. J’en étais devenu dépendant.

Et plus j’avançais dans les années avec Choub’, plus je voyais que je ne passais pas le temps que j’aurai souhaité avec mon enfant.

Par exemple, je rentrais souvent pour 20h00, voir 21h00, la semaine. Je voyais donc mon enfant que pour lui souhaiter bonne nuit (quand j’arrivais à temps …).

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu  Maman, Papa, j'ai le droit de faire des erreurs ?

Un changement radical

Durant les deux dernières années de mon entreprise, j’avais décidé de tout changer. Je souhaitais passer plus de temps avec mon enfant, le voir plus souvent.
Et depuis ce jour, je passe tout de même plus de temps avec lui.

Est-ce assez ?

Lorsque je décide de sortir en soirée réseau, quand je décide de prendre des rendez-vous sur Paris, … comment le vit mon enfant ?
M’en veut-il ?

Comment alors ne pas souffrir de ce temps limité avec nos enfants ?

Et après ?

Je suis en train de créer une nouvelle entreprise. Pour l’instant, j’y consacre un temps très précis par semaine.

Et lorsque l’entreprise va grandir, comment pourrais-je ne pas y être trop présent ?

Craindre le manque d’argent pour sa famille

peur manque argent
Photo by Fabian Blank on Unsplash

Lorsque l’on décide de créer son entreprise, le sujet de fond tourne toujours autour de l’argent :

Et vient très rapidement sur le tapis la réflexion autour du salaire. Quand pourrais-je me payer ? D’ici 6 mois, un an ?

Un projet d’entreprise ça se réfléchit (quand on le peut) en amont, et ça se prépare à deux, en pensant à toute la famille.
Car il va arriver bien des fois où, hélas, l’argent manquera, surtout au démarrage de l’entreprise.

L’entreprise, ce n’est pas un long fleuve tranquille

Bien souvent lorsque l’on parle de son entreprise, les personnes autour de nous ont cette image d’une entreprise où, passées les premières années, tout va bien, et la croissance est constante, au rendez-vous.

La réalité du marché est bien différente !
Ce n’est parce que l’on a vécu une croissance durant deux ou trois ans d’affilés, que cela va toujours continuer :

  • Un nouveau concurrent arrive et prend tout votre marché principal,
  • La conjoncture économique change,
  • Vous avez atteint une phase de maturation avec le produit phare que vous vendez,
Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu  Une pratique qui me rend plus heureux chaque semaine - Faire du badminton

Les raisons sont multiples, mais la réalité est bien là : vous n’êtes pas assuré-e de toujours avoir un revenu.

Le cas des freelances, solopreneurs, mompreneurs

Si vous avez décidé d’être mompreneur, solopreneur ou bien Freelance, vous le savez, vous êtes dépendant-e des clients que vous trouvez.

Et si vous ne trouvez plus de client, vous n’avez plus de revenu qui rentre.

Cette peur du lendemain est vraiment très forte, et par moment bien dur à gérer sereinement, vous ne trouvez pas ?

Je décide de me payer chaque fin d’année

J’ai connu des entrepreneurs qui décidaient de se verser leur salaire qu’une fois par an.
Ils avaient fixé qu’ils allaient se rémunérer sur les dividendes de l’entreprise.

Oui, mais que faire si l’entreprise ne fait pas de bénéfices cette année ? Pas d’argent pour toute l’année prochaine ?

Cette situation très stressante augmente la peur du manque d’argent pour sa famille.


Et vous, quelles sont vos plus grandes peurs en tant que parent, maman, papa, entrepreneur-e ?

Dans un prochain article, je vous présenterai différentes astuces, conseils, pour canaliser, contrer les trois peurs que sont :

  • Le manque d’argent
  • Le manque de temps
  • Être un mauvais parent
Partager l'article
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
    3
    Partages
  • 3
  •  
  •  
  •  

4 commentaires sur “Mes 3 grandes peurs, moi, parent entrepreneur

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *