equilibre papa maman

Papa est Patron et Maman Aussi : Le bon équilibre !

J’ai le grand plaisir d’invité Jessica Valentin, du blog Mon entreprise au top ! Un grand merci à Jessica, et je vous souhaite une bonne lecture sur le thème de l’équilibre parent / entrepreneur, quand les deux le sont.

 

Quand papa est patron, souvent, c’est maman qui gère la maisonnée.

Quand papa et maman deviennent patronne-patron, comment ça se passe ?

Un parent Entrepreneur, OK, mais deux ? Est-ce que ça veut dire : Deux fois plus de travail ?, Deux fois moins de temps ? Deux fois plus de contraintes ?  Des engueulades ?…

Alors, on ne va pas se mentir, le risque, c’est un peu tout cela à la fois, voire un peu plus.

D’ailleurs, selon un sondage réalisé par Opinionway récemment, 74% considèrent que la vie d’entrepreneur n’est pas compatible avec la vie de famille ou demande des sacrifices.  

Rien n’est insurmontable, il faut juste se rendre compte des risques mais surtout prendre en compte vos besoins et ceux de vos enfants. Des sacrifices, il y en aura, mais l’important est de trouver l’équilibre qui convient à chaque membre de votre famille.

Vous aurez à revoir vos priorités régulièrement et ne pas remettre à plus tard les demandes de vos proches.

Mais alors, comment trouver le bon équilibre pour le bien de chacun quand papa et maman sont tous les deux entrepreneurs ?

 

  • L’équilibre professionnel au sein du couple

 

 

La durée hebdomadaire de travail est variable, mais en moyenne un indépendant travaille 42 par semaine (selon l’étude opinionway). Malgré ce chiffre, je vous assure qu’en privilégiant votre couple, vous trouverez votre équilibre professionnel.  

Quand maman crée son entreprise c’est l’euphorie ! Le point de départ, c’est l’immatriculation ! On peut enfin commencer à travailler, à chercher nos clients… Vous aussi vous étiez tout feu, tout flamme ?

 

  • Maman doit faire sa place et papa doit en laisser

 

J’ai commencé à réorganiser mon bureau, enfin, notre bureau !

Nous sommes un peu comme dans un open space.  Nous avons chacun notre bureau, chacun notre ordinateur, mais nous partageons la même pièce. Il faut que chacun y mette du sien et fasse quelques concessions. Votre envie d’indépendance ne doit pas se faire au détriment de votre union.

« Marié pour le meilleur : on en parle ? »

Il faut gérer d’éventuels conflits inhérents à un bureau commun par exemple. Quand l’un travaille et a besoin de calme, l’autre doit respecter l’espace et se faire discret.

Sur le papier, c’est assez simple, mais dans la pratique, les allés et venus incessants peuvent très vite agacer l’autre.

Plutôt que de laisser la pression monter, vous devez crevez l’abcès immédiatement. Avez-vous pensez à instaurer une « pause-café » ? C’est un moment privilégié, ou l’on prend le temps de discuter de nos entreprises respectives.

Par exemple, Mon mari me donne ses urgences à traiter SANS me couper dans mon travail lors de ses « pause-café ». (Et oui, mon mari est aussi devenu un de mes clients !)

La chance que vous avez tous les deux, c’est que vous êtes sur la même longueur d’onde. Considérez vous comme des partenaires, vous avez de nombreux points communs grâce vos situations professionnelles.

Vos difficultés et vos objectifs sont compris par votre conjoint puisqu’il vit la même chose que vous. De quoi souder encore plus votre couple vous ne trouvez pas ?

Le manque d’espace peut effectivement faire partie des aléas, mais n’oubliez pas, votre binôme vous comprend !

Et si vraiment vous voulez plus de tranquillité, vous pouvez trouver des espaces de coworking, ou alors aller dans une médiathèque.  Pour avoir testé, ces endroits sont plutôt calmes et accueillants.

 

  • Un équilibre financier

 

D’après vous, est ce que l’argent donne le pouvoir de décision dans une famille ? Est-ce que celui qui gagne le moins doit s’occuper des tâches du quotidien ?

Je vous rappelle, que vous n’êtes pas en compétition, vous êtes partenaire. L’équilibre financier n’est pas de savoir qui gagne le plus et qui doit faire quoi à la maison. Cet équilibre sert à permettre à chacun de vivre de son activité pour le bien-être respectif.

Vous créez votre entreprise ? Alors faites-le en respectant l’équilibre financier de votre partenaire. Vous devez vous fixer VOS objectifs.

« Se fixer des objectifs »

Premièrement, il faut développer votre entreprise rapidement donc y consacrer du temps.

Deuxièmement, le faire seul ! Vous avez souhaité sauter dans le grand bain de l’entreprenariat, maintenant c’est à vous de prendre les rênes. Votre compagnon vous aidera certainement, il sait ce que c’est puisqu’il est passé par là. Il ne pourra pas passer des heures à développer VOTRE entreprise puisqu’il en a déjà une à faire tourner.

A cette époque, c’était mon mari qui faisait « bouillir la marmite », j’ai dû souvent me débrouiller seule pour développer mon entreprise. L’équilibre financier de son entreprise nous faisait vivre.

« De la contrainte à l’avantage horaire »

Comment atteindre ces 2 objectifs lorsqu’une journée ne fait que 24 heures ?

Nous avons, en tant qu’indépendant, des « libertés que d’autres n’ont pas ». (Qui fait référence à l’article « Entrepreneur, Moi, Jamais »).

L’indépendance vous offre des « libertés que d’autres n’ont pas » !

L’idée est de faire vos propres horaires et d’oublier les horaires de bureau. En d’autres termes, la solution est d’adapter votre travail à votre vie de famille et pas l’inverse.

Vous avez le droit de décaler vos horaires de travail, et oui, c’est vous le patron! Vous pourrez vous autoriser à aller chercher vos enfants à l’école et profiter pleinement d’eux. Votre début de soirée se transforme alors en horaires de travail pendant que les enfants dorment bien sagement.

Même si certaines fois j’ai cédé à la facilité pour gagner du temps, (le grand devant la console et la petite devant la télé), cela a été le secret pour développer mon activité.

 

  • L’équilibre des enfants : un rythme (dé)tendu

 

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu  3,5 habitudes qui ont changé ma vie de parent entrepreneur

Comme beaucoup d’entrepreneurs, vous ne comptez pas vos heures, et cela ne s’arrange pas depuis que vous y êtes tous les deux. Cette spirale dans laquelle on tombe peut parfois secouer vos enfants.

On s’exprime de manière récurrente :

 « Dépêche-toi, c’est l’heure de partir », « Dépêche-toi, on va être en retard »… la liste est très longue. Est-ce que ces mots vous sont familiers ?

« Une prise de conscience »

J’ai pris conscience que nous mettions nos enfants sous pression le jour où ma fille s’est mise à pleurer en me disant « mais maman, il faut se dépêcher, sinon je vais être en retard à l’école.  

Elle avait 3 ans et ce matin-là, on avait 15 minutes d’avance.

Ce même matin, j’ai pris la décision d’arriver en retard à l’école. J’ai voulu montrer à ma fille qu’il ne se passerait rien de grave.

Pour vous, c’est pareil, ayez cette prise de conscience et relativisez.

Papa est patron et maman aussi, mais pas au détriment des enfants :

une prise de consience

From Geralt bay Pixabay

 

 

  • Une nouvelle organisation : la collaboration parentale

 

Notre problématique commune, est que, c’est « la course ». Entre la dépose des enfants à l’école, les activités extra-scolaires, le prof’ absent, notre travail, encore le travail et toujours le travail. Bref, on court tout le temps !

Pour conserver, voire améliorer,  votre qualité de vie, et surtout votre rythme de vie, vous devez créer une collaboration parentale.

L’idée est de gérer certains trajets avec d’autres parents. Une organisation collaborative qui vous aidera vous, mais aussi qui soulagera d’autres parents. Un échange de bons procédés pour le bien de chacun !

Imaginez-vous pouvoir réduire vos trajets par deux, le rêve non ? Facile ! Pour toutes les activités périscolaires de vos enfants, organisez-vous avec d’autres parents. L’un s’occupe de l’aller et l’autre du retour !

Ce qui est génial, c’est que dès que cela touche l’emploi du temps des enfants, ça fonctionne.  TOUS les parents sont ravis.

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu  Du temps tu apprécieras, et pour de vrai !

Grâce à cette organisation collaborative, nous avons réduit nos trajets scolaires et extra-scolaires par deux. (Attention toutefois, vous avez intérêt à avoir un super agenda☺)

De quoi être plus détendu !

 

  • Le lâcher prise : Ce qui n’est pas fait aujourd’hui sera fait… plus tard !

 

Sans pour autant être maniaque, vous aimez bien que les choses soient à leur place. Je vous comprends… Toutefois, il faut apprendre à relativiser. Il faut arrêter de vous focaliser sur les choses qui ont peu d’importance.

Au début, ce ne sera pas facile puisqu’il vous faudra remettre à plat régulièrement vos priorités. Mais, TOUTES vos priorités : celles du travail de monsieur, celles du travail de madame et celles de votre famille.

Le soir, vos enfants vous disent « on fait un jeu ? », mais vous aviez prévu d’envoyer quelques mails. Vous devrez avoir le réflexe de vous demander ce qui est le plus important.

Rassurez-vous, il n’y a pas à culpabiliser lorsque vous prendrez votre décision. Certaines fois, vos enfants seront prioritaires et d’autre fois, ce seront vos mails.

Les enfants prennent vite l’habitude.

Ma fille me rappelle « à l’ordre » lorsque je lui dis « je dois faire ceci ou cela ». Du coup, j’entends : « mais c’est pas grave maman, tu le feras demain». Maintenant, elle comprend que certaines choses peuvent attendre et d’autres non.

Je suis sûre que vous aussi, sur votre to do list, certaines choses peuvent attendre et que cela ne nuira pas à la rentabilité de votre entreprise.

Et comme on dit, la vérité sort de la bouche des enfants.

Si malgré cela vous n’arrivez pas à lâcher prise et que votre charge mentale est au bord de l’implosion, je vous conseille d’écouter le podcast Vite vite, des astuces pour rester zen avec ses enfants.

 

  • Des repas bien préparés, mais surtout organisés

 

On mange quoi ce soir ?  Depuis que vous ne faites plus des horaires classiques, vous connaissez certainement cette corvée. Vous passez plus de temps à réfléchir à ce que vous allez manger plutôt qu’à préparer le repas. Lorsque l’on n’a pas encore tout à fait bouclé notre travail, on n’a pas franchement la tête à se poser cette question.

Pour ne plus passer 30 min à réfléchir sur ce que vous allez manger, vous pouvez mettre en place un planning de repas. Chaque semaine, vous faites une liste de menus du lundi au vendredi (le week-end laisse entièrement place aux envies).

Ça va vous changer la vie. Vous passerez moins de temps à faire vos courses puisque vous irez droit au but. Et en plus, vous serez beaucoup plus apaisés quand il faudra préparer le repas.

Entre papa et maman, c’est le premier rentré qui prépare à manger ! ☺ Et comme les enfants donnent aussi des idées de repas, ils seront contents de vous aider.

L’essayer, c’est l’adopter !

entraide collaboration

Photo by Daria Obymaha from Pexels

 

  • L’entraide familiale pour l’équilibre individuel

 

Nous avons toujours souhaité que nos enfants participent aux tâches domestiques. Bien sûr, en faisant en fonction de leur âge. Donc chez nous, ON met la table, ON débarrasse, ON vide le lave-vaisselle… Bref, on essaie de faire tout cela à plusieurs.

Mais je me suis rendue compte que lorsque l’on est entrepreneur nous mettons nos enfants complètement à l’écart de nos activités. Pourquoi ne pas les intégrer (un peu et raisonnablement) à vos métiers.

Vos enfants seront ravis et se sentiront investis.

Par exemple, mon fils aide régulièrement papa à ranger son camion. Et ma fille colle les timbres sur mes enveloppes. (Ça change des gommettes !)

Le plus important est de renforcer votre complicité. Cela vous permettra de joindre l’utile à l’agréable et surtout d’avoir plus de moments privilégiés avec eux.

 

  • L’équilibre familial : avoir du temps, c’est savoir le prendre

 

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu  Le grand secret enfin dévoilé du parent entrepreneur pour tenir ses résolutions

Lorsque l’on est indépendant, on peut vite se laisser dépasser par la routine professionnelle et oublier l’équilibre familial.

Il est indispensable de mettre en place des principes de vie et des petits rituels pour respecter les besoins de chacun.

Voici quelques idées :

 

  • Le repas des bavards : la convivialité

 

Le premier principe de vie que je vous conseille de mettre en place, c’est celui-là !

Nous avons toujours mangé avec nos enfants. Mais avant, les repas du soir étaient vite fait et bien fait, et puis chacun vaquait à ses occupations.

Le petit truc en plus, c’est que vous ne passerez plus à table juste pour manger.

Le principe est simple, vous devez vous raconter vos journées respectives. Un peu bête me direz-vous ? Et bien, pas du tout !

Ça va vous permettre de comprendre pourquoi votre enfant est agacé, et papa soucieux. Aussi, vous pourrez vous détendre en écoutant la dernière chanson apprise l’après-midi à l’école.

Les langues se délient très vite, croyez moi. Les comportements qui vous agacent seront tout simplement expliqués et surtout compris avec de simples mots.

 

  • Les rituels « égoïstes » : un principe à adopter

 

Si s’octroyer du temps pour soi c’est être égoïste alors soyez le !

Le deuxième principe, qui est devenu un rituel, c’est la coutume du dimanche soir.

D’abord, l’égoïsme des enfants qui se font servir un super repas devant leur dessin animé préféré (Interdit aux parents). Des confidences entre frère et sœur qui renforcent leur connivence.

Et ensuite, l’égoïsme de papa et maman qui mangent  en tête à tête pendant que les enfants sont couchés. (Interdit aux enfants). Des moments de calme et des conversations d’adultes pour souder encore plus votre relation.

Ce sont de petites astuces qui laissent part au dialogue, et qui encore et toujours renforcent les liens.

Et vous, quel est votre rituel égoïste ?

 

  • S’imposer des plaisirs

 

Nous avons tous des vies qui vont à 200 km/heure, c’est pour cela que vous devez vous imposer des plaisirs. Vos enfants ont bien compris que vous travaillez beaucoup. Pour ma part, je n’ai pas envie qu’ils pensent qu’entre travail et plaisir il faut choisir !

Je suis sûre que vous aussi vous avez tendance à vous oublier !

Voici une liste d’activités (testées et approuvées), qui varie selon vos envies et selon les saisons. Rien n’est fixe et tout est négociable 

  • Jeux de société en famille (un abonnement à la ludothèque vous permet de varier les plaisirs)
  • Shopping avec maman
  • Console avec papa
  • La journée sans écran (et sans téléphone)
  • Etc…

Pour  vous vider la tête et décompresser, il n’y a pas mieux. Vous n’êtes pas qu’entrepreneurs, et savoir vous vider la tête fait aussi parti de votre métier.

tous ensemble famille

From Jill111 by Pixabay

 

Ce que vous devez retenir :

 

Être un couple d’entrepreneurs avec des enfants n’est pas très compliqué même si les statistiques tendent à montrer le contraire. L’important est de trouver vos équilibres.

En privilégiant le dialogue dans votre couple et avec vos enfants, vous éviterez les conflits. Vous aurez à comprendre les besoins de chacun pour y répondre. Une organisation un peu différente de la vôtre et quelques rituels vous aideront à mieux répartir votre temps.

Vous devez apprendre à prendre le temps et à vous faire plaisir, considérez cela comme une priorité.

 

Merci de m’avoir lu !

N’hésitez pas à mettre en commentaire ce que vous en avez pensé.

À bientôt

Partager l'article
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *