Trucs et astuces – Le journal des bonheurs pour toi papa patron

La vie de papa patron, c’est des hauts, … et pas mal de bas. Dur de garder le moral, surtout quand ça ne va pas aussi bien que tu l’aurais souhaité, dans ton entreprise ou chez toi. Le journal des bonheurs fait partie de ces astuces que je te partage pour t’aider à voir les bons côtés de tes journées !

psst, je débute avec cet article une série de trucs et astuces pour le papa patron que tu es.

Une sale journée

Un client qui vient de partir, de décider d’arrêter de travailler avec ton entreprise,

Un salarié qui n’a pas souhaité venir ce matin, alors que vous aviez, l’équipe et toi, un gros livrable à fournir,

Aucun chiffre d’affaire qui ne rentre ce mois-ci

Que de moments négatifs !

journee avec plein de problemes

Dur, vraiment dur, de garder la tête froide, et de se dire que tout va bien !

Comment tu te sens après ce genre de journée, ce n’est pas la meilleure forme, n’est-ce pas ?!

Comment réussir à te sentir bien, pour se préparer à être disponible, souriant, quand tu vas retrouver ta famille ?

Tu vas appliquer quelques règles de sophrologie que tu as apprises (comme la douche psychique). Ça te détend, tu penses que tout va aller mieux.

Et là, tu arrives chez toi, et tes enfants commencent à être dissipés, ils ne veulent pas écouter ! Ta-ton conjoint-e n’apprécie pas comment tu parles, et voilà qu’arrive une engueulade.

Super, toi qui voulait réussir, cette fois-ci, à être zen, à écouter ta famille.

Tout va de travers !
Vraiment ?

Allez, reprenons la journée, et cette fois-ci, cherchons ensemble les moments qui ont été sympas, ça te dit ?

bonheurs journee

Comment mettre en place un journal des bonheurs

Rien de plus simple de mettre en place un journal des bonheurs.

Rappelle-toi quand tu étais un enfant.

Avais-tu un journal intime (bon c’est sûr, c’était plus de la culture des filles … j’espère pas que, tout de même) : un vrai cahier qui était top méga secret ? Interdit d’y toucher, sinon, tu faisais un scandale.

Si tu n’en avais pas, rien de grave, et l’idée ici ce n’est pas de faire de la prose !

C’est d’écrire tes bonheurs de la journées.

Marque la date, et au-dessous les bonheurs de ta journée.
Force-toi à avoir au moins un bonheur par jour.

Quand le faire ?

Déjà commence dès aujourd’hui. Tu es patron, donc tu sais que :

Le mieux quand on a une idée, c’est de l’appliquer. C’est de passer à l’action.

Je te conseille de le faire le soir, soit, juste avant de partir du travail, soit avant d’aller te coucher.

Après, tu peux le faire aussi au gré de la journée.
Ainsi, tu n’oublies pas tes bonheurs de la journée.

Par contre, fais attention à que ce ne soit pas chronophage !
L’idée avec le journal, c’est que c’est un moment pour toi. Il ne faut pas, qu’à force, ça t’empêche d’avancer dans ton travail comme tu le souhaites.

Ou sinon, fait le à midi, quand tu es en pause, avant de reprendre le travail avec tes salariés.
C’est un bon moyen de faire un break et de chercher à trouver des moments positifs, des bonheurs dans ta journée.

Penser aux bonheurs que tu as eus avec ta famille

Le réflexe quand on est un patron, c’est de penser beaucoup (trop ?) à son entreprise. Quand tu vas commencer à mettre en place le journal des bonheurs, tu remarqueras que tu vas écrire plus de bonheurs venant de ton entreprise, que de toi, ou de ta famille, tes enfants.

Ce n’est pas grave, c’est même très bien !
C’est un très bon début.

Et souvent, chez soi, c’est plus stressant !

Essaie de trouver au moins un bonheur avec tes enfants, même si tu as dû hurler, ou crier dans la soirée.
Tu n’en trouves pas ? Ça peut être le bisous du soir, le câlin, le fait qu’ils se soient coucher à telle ou telle heure.
A toi de voir !
Trouves-en un par jour !

bonheurs en famille

Et fais pareil avec ta-ton conjoint-e, des moments à deux : vos bonheurs à vous deux, rien qu’à vous deux.

Ne pas se sentir obligé

Surtout, oh grand surtout, ne te sens pas obligé ! Il faut que l’écriture de tes bonheurs quotidiens, soit un vrai plaisir !

Alors, ce n’est pas grave si tu oublies une journée ou deux !

Fais juste attention à ne pas louper trop de jours … sinon, tu ne reprendras plus le rythme.

Les outils

OK, écrire ses bonheurs c’est bien, je t’ai convaincu. Et avec quels outils pouvons-nous le faire ?

Avec son téléphone

Tu as un bloc-note dans ton smartphone ?
Et bien voilà, tu as ton journal des bonheurs.

Crée une note dédiée à tes bonheurs. Et alimentes cette note tous les jours.

Avec Word ou gDoc

Tu peux aussi utiliser un outil d’édition en ligne ou sur ton ordinateur.
Tout le monde ou presque connaît Word.

Le seul désavantage, c’est qu’il n’est pas en ligne. (bien qu’il existe une version dédiée pour le partage en ligne).

Tu peux utiliser son concurrent qui est en ligne lui, et collaboratif : gDoc de Google.

journal des bonheurs - exemple - personnel
Extrait de mon journal des bonheurs personnel

Les avantages ?

Tu peux le partager avec ta-ton conjoint-e. Et vous pouvez alors l’éditer ensemble, dans la journée, sans être ensemble sur le même ordinateur.

Retour au bon vieux papier

Et si tu achetais sinon un vrai cahier, pour en faire un journal des bonheurs ?!

Pour les moins technophiles, ou tout simplement pour les amoureux du papier, utiliser un calepin, un vrai, c’est une nécessité.

Ça te rappellera de bons souvenirs, quand enfant, tu l’écrivais en cachette.

Les bienfaits du journal des bonheurs

Tout d’abord, c’est d’écrire … tes bonheurs. Oui, ok, ce n’est pas original, je suis bien d’accord.

Et pourtant, écrire ses bonheurs, c’est déjà chercher les bonheurs de la journée.

Et bien que l’on soit souvent convaincu qu’il n’y ait aucun bonheur dans une journée pourrie, tu trouveras toujours un petit bonheur, rien qu’un seul.

Je disais toujours à mes salariés :

Cherche au moins un événement positif dans ta journée, au moins un. Il en existera toujours un.

Voir le verre à moitié plein

A force de chercher les bonheurs de la journée, tu vas voir, ça va devenir un réflexe.

De celui qui voyait souvent le verre à moitié vide, tu vas commencer à le voir à moitié plein.  Ou, au moins, à être réaliste : il me reste de l’eau pour boire, et j’ai déjà bien bu.

Tu vas aider ton esprit à devenir un détective. Un détective du bonheur.

Et plus tu chercheras des bonheurs, plus tu en trouveras.
Voir même, il faudra que tu t’arrêtes, car tu n’arrêteras pas d’en trouver.

detective du bonheur

Plaisirs de se souvenir

En écrivant ses bonheurs de papa, et ses bonheurs de patron, durant toute une année, tu crée aussi une histoire de ta vie, qui n’est que positive.

En relisant, tous les ans, avec ta conjointe, tes enfants, le journal des bonheurs de l’année passée, tu vas prendre plaisir à relire tous ces bonheurs qui ont fait ton année, leur année.

Plaisirs d’échanger

Si tu choisis d’écrire tes bonheurs avec ta conjointe, avec tes enfants, tu vas créer un moment magique : l’échange des bonheurs que tout le monde a ressenti.

Tout le monde pourra alors ajouter son bonheur, et se sentir valorisé par les bonheurs qu’il a vécu.

Et attention ici, pas de jugement sur les bonheurs annoncés.
Tu casserais tout le bénéfice de cet échange.

Et si on en faisais plusieurs ?

Plutôt que d’avoir un seul journal des bonheurs, tu peux aussi en créer plusieurs pour chaque besoin.

journal bonheur ensemble famille

Le journal des bonheurs pour ses enfants

Un journal dédié pour chacun de tes enfants, ou bien un journal que tes enfants vont partager avec toi.

A toi de choisir.

Un journal des bonheurs pour sa famille

Au lieu d’avoir un journal à toi, tu peux aussi avoir un journal des bonheurs pour toute la famille.

Moins personnel, c’est sûr, mais tellement plus riche, non ?

Et le journal des bonheurs en couple

Tu es papa, et patron, c’est sûr. Il ne faut pas oublier que tu es aussi un homme qui vit avec sa-son conjoint-e.

Et c’est aussi important de partager ensemble les bonheurs que vous avez, en couple.
Que ce soit, plaisir de faire l’amour, plaisir de faire un câlin, plaisir d’un bon apéro tous les deux, sans les enfants.

journal des bonheurs en couple

 


Tu as déjà mis en place le journal des bonheurs chez toi, dans ton entreprise ? Raconte-moi !

Tu as d’autres pistes pour créer un journal des bonheurs, c’est à toi !

Partager l'article
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

6 réponses sur “Trucs et astuces – Le journal des bonheurs pour toi papa patron”

  1. J’aime bien l’idée 🙂 Je pense que l’écriture est un bon exutoire. Cela permet de prendre du recul et de relativiser. Sur le même style, le soir je fais un bilan de ma journée (professionnelle), ma règle : il doit se terminer par trois points positifs 🙂 Quand je suis en voyage, je fais un carnet de voyage. Il ne raconte pas tout ce que je fais mais seulement certains points : souvent les galères (dont je souris après) et les moments magiques.

  2. Je suis convaincue par l’utilité de s’attarder sur les bonnes choses de chaque journée, nous avons trop tendance à faire le contraire ! Et les noter est excellent. Notre esprit doit se tourner vers le positif et non l’inverse, plus nous lui donnons de place dans nos têtes et plus il se manifeste dans nos vies.

  3. Bonjour Evan,
    Bravo pour cet article. C’est la première fois que j’entends parler de ce concept de journal du bonheur et c’est vraiment intéressant. Personnellement, j’utilise un journal depuis plusieurs années, j’y note tout et n’importe quoi : mes idées, la planification de mes journées, les erreurs que j’ai faites et les leçons à en retenir… Surtout, le soir, je m’impose le fait d’écrire au moins 3-4 choses qui m’ont rendus heureux ou bien dont je suis fier. En ce sens, lorsque je parcours le journal, je peux me remémorer de bons souvenirs.

    Merci

    1. Bonjour Gora

      Je te remercie pour ton commentaire : je vois que nous avons les mêmes réflexes de bonheur tous les jours !
      Ecrire ses idées, ses bonheurs, sa fierté (j’aime beaucoup aussi ton idée sur la fierté), ça fait avancer !

      Au plaisir
      Evan

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *