écouter ses collaborateurs, sa famille

Vos collaborateurs, vous écouterez, mais que veux dire écouter ?

Ecoutez ses collaborateurs, c’est important. Par collaborateur, on peut choisir entre salarié-e, associé-e ou bien conjoint-e, ou enfant.
Mais écoutez-vous vraiment ? Quel est votre mode de fonctionnement en entreprise, à la maison ?

 

Une écoute passive

Bien souvent on écoute sans vraiment écouter les autres.
D’un coin d’une oreille, on fait semblant de suivre une conversation, mais on préfère regarder son fil d’actualité Facebook, ou ses derniers Tweets.

On écoute pour parler aussi.
Souvent au lieu de vraiment écouter, on va plutôt chercher ce que nous allons dire : préparant notre famille, en oubliant ce que l’autre est en train de dire.

Et l’écoute reste alors passive, et l’on peut :

  • perdre le fil de la conversation
  • croire que l’on va retenir ce qui a été dit, alors que 5 minutes plus tard on a tout oublié
  • demander à répéter,
  • ignorer complètement la conversation, avec des “hein hein, oui oui”

Alors comment améliorer cela ?

Aller vers une écoute active

L’écoute active demande une vraie concentration de celui ou celle qui écoute.
Il-elle se doit de se concentrer sur ce qui est dit, pour réellement s’en rappeler.

Une aide pour s’améliorer : avant d’écouter la personne, dites-vous que vous allez devoir tout répéter ce que vous allez entendre.

Mais l’écoute n’est pas obligée d’être là pour avoir une discussion.
Par moment, notre conjoint-e, notre salarié-e, notre enfant ,a besoin de quelqu’un pour écouter, et simplement écouter.

Le but n’est alors nullement de recevoir des conseils, mais juste se confier, se sentir écouté-e.

Les bienfaits de la CNV

Je fais un petit aparte sur la CNV. Un moyen, aussi, de bien écouter la personne avec qui l’on est, est de pratiquer la méthode en 4 temps :

  • observation
  • ressentis
  • expression des besoins
  • formulation d’une demande

Il faut aussi bien savoir écouter les besoins de l’autre que d’écouter ses propres besoins.

S’orienter vers une écoute collaborative ?

Lorsqu’on a une entreprise, on peut être tenté d’imposer sa position de supérieur-e hiérarchique.
“Après tout, il est bien légitime que mes salariés m’écoutent”, me direz-vous.

Et d’un côté vous avez raison.
Pourtant, vos salariés sont là eux aussi car ils croient en la vision de l’entreprise, de votre entreprise.
Cette entreprise qui était la votre au début, est en train de devenir, ou est déjà devenue, la leur également.

Ne pas les écouter serait alors une erreur, qui pourrait vite se faire ressentir.

Pour éviter cela, on peut alors s’orienter, avec plus ou moins de facilité, vers les entreprises dites collaboratives :

  • les salariés sont responsabilisés
  • tout le monde s’écoute, vraiment
  • pas besoin de tout valider par le-la dirigeant-e.

 

En famille, c’est pareil.

Nous sommes, c’est certain, les parents, et créateurs de nos enfants.

On a tôt fait de se croire Dieu tout puissant !
Et déclencher un orage, un déluge contre ce fléau qu’est la colère de nos enfants … pardon, je m’emballe un peu. 🙂

Alors, peut-être, j’ai bien dit peut-être, qu’écouter ses enfants, réellement les écouter, prendre en compte, pour de vrai, ce qu’ils ressentent, ce qu’ils veulent, est une des clefs pour :

  • une famille plus épanouie,
  • des parents plus reposés,
  • des enfants plus responsables.

 


Et vous, qu’en pensez-vous ? Quel est votre style de management, à la maison, et en entreprise ?

Partager l'article
  •  
  •  
  •  
  •  
  • 2
  •  
  •  
  •  
    2
    Partages
  •  
    2
    Partages
  •  
  •  
  •  
  • 2

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *