mon entreprise mon amante

3 points pour savoir si votre entreprise c’est votre amant-e

Vous passez pas trop de temps en dehors de votre famille ? Votre conjoint-e vous dit que vous n’êtes pas-plus assez présent à la maison ? Vous êtes addict-e de votre entreprise ?  Votre entreprise ne serait-elle pas devenue un amant, une amante ?

Voyons ensemble les 3 points qui disent si votre entreprise c’est votre amant-e.

Top 1 – On aime passer du temps dans son entreprise

Ah ! Quel bonheur de passer du temps dans son entreprise !
On y est bien, on y est même très bien.

Travailler quand c’est une passion, est-ce encore un travail ? Fini le fameux métro-boulot-dodo, bonjour le plaisir d’aller travailler, d’aller dans son entreprise.

Que se passe-t-il alors si l’on passe plus de temps dans son entreprise qu’à la maison ?

Prenons l’idée qu’on a vraiment une amante, un amant ? Comment réagirait notre partenaire ?
Au bout d’un moment il-elle s’inquiéterait, n’est-ce pas ?!

Alors que dire si vous passez trop de temps dans votre entreprise ?
Votre conjoint-e ne va-t-il-elle pas aussi s’inquiéter ?

Top 2 – Vous parlez peu à la maison de votre entreprise, comme un amant ou une amante

Trop parler de son entreprise peut aussi inquiéter notre partenaire.
Passé les premiers mois de bonheur et de frénésie, votre conjoint-e va-t-il-elle continuer à apprécier vos discussions auto-centrées sur votre entreprise ?

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu  Et c'est déjà fini, snif !

Et puis, le stress va arriver, vos inquiétudes vont commencer à vous hanter ….
Et souvent le réflexe c’est de ne pas en parler à son-sa conjoint-e, pour ne pas l’inquiéter aussi.

J’ai par exemple tenté durant les premières années de partager mes inquiétudes, mes craintes. Et ça a été une des pires erreurs que j’ai commises.
Pourquoi ? Car je ne retenais rien, je partageais tout ce que je ressentais, comme si c’était mon associé-e … et non ça ne l’est pas !

Elle s’est encore plus inquiétée que moi.
Mes inquiétudes étaient surtout là pour partager, pour échanger.
Et au lieu de lui partager ces réflexions, je lui transmettais mon stress ….

J’ai alors décidé de ne plus lui en parler du tout.
Et là, aussi, ça a été une grosse erreur. Les inquiétudes étaient aussi là, voire même en plus fortes.

Ne pas parler à la maison de son entreprise peut créer une sorte de taboo implicite.

Top 3 – Vous vivez un manque quand vous n’êtes pas dans votre entreprise

On peut vite développer une addiction à son entreprise.
Nous prenons de plus en plus de plaisir à travailler dans notre entreprise.
On s’acharne tous les jours, heure par heure (sans compter ses heures d’ailleurs) pour que ça réussisse.

Et quand on revient à la maison, quelle est la première envie qu’on a ?
Retourner travailler pour faire avancer l’entreprise !

Devant son téléphone à regarder ses mails, à préparer son agenda, on oublie bien souvent d’enlever son costume d’entrepreneur-e quand on revient à la maison.

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu  Comment garder le cap avec un produit vendu dans 25 ans ?

Les vacances

Déjà qu’il est bien difficile pour un-e entrepreneur-e de prendre des vacances, réussir à décrocher totalement de son entreprise est un autre challenge, non ?!

Ne vous est-il pas déjà arrivé des moments où votre conjoint-e vous dit :

  • tu peux décrocher 5 minutes ?!
  • ou bien, hey on est en vacances, tu peux un peu profiter d’être avec nous ?!

 


Si vous vous êtes reconnu-e dans un des trois points (regardez la vidéo en haut de cet article, j’en ai rajouté deux autres), votre entreprise est peut-être en train de devenir votre amant-e.

C’est peut-être le moment de réagir, et se poser des questions sur le temps passé en famille, avec votre conjoint-e, avec vos enfants.
Qu’en pensez-vous ?

 

 

Partager l'article
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
    4
    Partages
  • 4
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *